Méditation guidée de Tchenrézi en semaine

Nous avons le plaisir de vous proposer une nouvelle séance de méditation guidée de Tchenrezi.
Celle-ci prend toute sa place suite à l’initiation de SS Karmapa en Dordogne et nous espérons qu’elle trouvera un écho positif.
Aussi nous vous donnons rendez-vous les mercredis de 18H30 à 19H30 à Gouesnou, et ce, à compter du mercredi 16 octobre 2019.
Elle se fera en français ou en tibétain, au gré des personnes présentes. Pensez à apporter vos textes !
Cette méditation est réservée aux personnes ayant pris refuge et reçu le lung pour la pratique en tibétain.
Publicités

Fermeture exceptionnelle de Dhagpo Brest du jeudi 19 au lundi 23 septembre 2019 inclus

En raison de la visite exceptionnelle de SS le Gyalwa Karmapa à Dhagpo Kagyu Ling du 20 au 22 septembre 2019,

nous serons nombreux à faire le déplacement en Dordogne, et en premier lieu les guides de méditation.

Pour cette raison,

le centre Dhagpo Brest sera fermé du JEUDI 19 au LUNDI 23 SEPTEMBRE inclus.

Bien sûr, toutes les activités reprennent normalement dès le mardi 24 septembre , et nous vous donnons rendez-vous pour

la méditation du jeudi 26 septembre qui aura lieu à 18H30 comme d’habitude.

 

Reprise des méditations le lundi et le jeudi à 18H30

C’est la rentrée ! Nous reprenons nos méditations hebdomadaires mais avec un nouveau rythme : nous nous retrouverons désormais le lundi soir à 18H30 dès le lundi 2 septembre 2019 et le jeudi soir à 18H30 à partir du 5 septembre, toujours à la même adresse : 1, rue de l’église à Gouesnou.

Et bien sûr, vous serez les bienvenus le samedi matin à partir de 10H30 !

N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement complémentaire.

 

 

Dhagpo Brest se met à l’heure d’été !

A partir du lundi 8 juillet,
soit pendant les vacances d’été,
deux séances de méditation non ritualisées sont prévues :
– le lundi soir, de 18H30 à 19H30
– le samedi matin, de 10H30 à 11H30.
Attention ! Il pourra y avoir des annulations ponctuelles,
en fonction de la disponibilité des guides.
N’hésitez pas à nous contacter.

Groupe d’étude

Conformément aux instructions de Lama Jigme Rinpoche, un groupe d’étude est mis en place à Dhagpo Brest à partir du samedi 1er juin !

Lieu : 1, rue de l’église à GOUESNOU

Fréquence et horaires : 1 samedi sur 2, de 12H30 à 14H30 (après la méditation)

A noter : le groupe d’étude continuera de se réunir pendant l’été.

Thème retenu : La méditation de Lama Jigme Rinpoche. Le texte est disponible à Dhagpo Brest (4 euros).

Chaque groupe  ne doit pas excéder 5/6 personnes, mais il est tout-à-fait possible d’en constituer plusieurs. De même, d’autres textes peuvent aussi faire l’objet d’une étude en groupe. N’hésitez pas à venir en parler avec nous !

Enseignement : Comment réparer ses erreurs ?

par Lama Jean-Guy

Comment réparer ses erreurs ?

De notre rapport à l’erreur dépend le sentiment de culpabilité, sentiment qui teinte nos relations et notre façon de vivre les situations. la culpabilité est liée aux notions de faute et de responsabilité et met en jeu de nombreuses émotions : l’orgueil, la colère, l’attachement, etc. L’enseignement du Bouddha nous invite à poser un autre regard sur ce vécu et à envisager d’y répondre différemment.

Conférence publique : Le bouddhisme, une philosophie du bonheur ?

par Lama Jean-Guy

Vendredi 10 mai 2019, à 20H00

Centre de Kéraudren, 1, rue Ernestine de Trémaudan – Brest

Tarif unique : 5 euros

Le bouddhisme, une philosophie du bonheur ?

Evoquant le bouddhisme, une question se pose: s’agit-il d’une religion, d’une spiritualité ou d’une philosophie ? Bien que son organisation réponde aux critères qui définissent les religions, le bouddhisme constitue essentiellement une voie spirituelle sans dieu et non dogmatique. Cette voie spirituelle s’organise autour de trois dimensions qui se soutiennent l’une l’autre, appelées également les trois entraînements : l’éthique, la méditation et le discernement. Ses trois axes permettent de mieux comprendre les causes de la souffrance et donc de celles du bonheur. L’objet de la démarche bouddhiste est de se libérer des fonctionnements qui génèrent la souffrance à un niveau relatif et ultimement de percevoir la réalité telle qu’elle est.